Vous êtes ici : En savoir plus Témoignages

Dans le dernier numéro de "Carnet de bord" nous vous parlions de Margaux et Mathieu !

AddThis Social Bookmark Button

margaux mathieuRappelez-vous. Partis faire un tour du monde, Margaux et Mathieu en ont profité pour s'engager auprès d'associations pour agir avec elles auprès d'habitants des pays traversés en partageant des ateliers de cuisine et des recettes.
Après leur séjour au Népal et leur passage chez Planète Enfants, Margaux nous a fait le plaisir d'un petit entretien depuis... le Vietnam.

Tour du monde où vous allez visiter quatorze pays - Sri Lanka, Inde, Népal, Vietnam, Cambodge, Thaïlande, Malaisie, Chili, Argentine Uruguay, Paraguay, Bolivie, Pérou et Brésil - partage de recettes et ateliers de cuisine, comment cette idée est-elle née ?

A la fin de mes études, je souhaitais absolument rejoindre un projet humanitaire à l'étranger. A la base, je pensais partir six mois en Afrique. En rencontrant Mathieu, il y a trois ans, le projet s'est transformé en "tour du monde" d'un an. Toutefois, on avait cette phrase en tête : "Voyager c'est bien, mais partager c'est mieux".

Ayant comme passion commune de cuisiner et de découvrir de nouvelles saveurs, passion propice à rassembler et partager, nous avons décidé qu'elle serait au cœur de notre voyage et qu'elle servirait de base à nos actions à travers l'organisation d'ateliers culinaires et de repas au sein d'associations qui agissent sur place pour rassembler bénévoles, équipe et bénéficiaires.

C'est en effet une belle façon de faire, de partager ! Comment avez-vous construit cette aventure ?
Il nous a fallu un an pour préparer ce voyage. Cela s'est fait en plusieurs étapes. Un vrai boulot à plein temps !
On a d'abord choisi les pays que nous souhaitions visiter et évalué le budget dont on aurait besoin, Mathieu et moi, pour financer notre voyage (billets d'avion, hébergements, repas...). Nous avons durant l'année qui a précédé le voyage, fait le choix de vivre "autrement". Nos parents, et nous les en remercions chaleureusement, nous ont accueillis chez eux ce qui nous a permis d'économiser notre loyer. Nous avons aussi vendu nos véhicules, des vêtements, et limité les sorties. Cela nous a permis de réunir environ 12 000 euros chacun.
Parallèlement au choix des pays, nous avons sélectionné six associations ayant un lien fort à la traite des humains et à la question de l'éducation. Des sujets qui nous touchent particulièrement ! Quatre ont répondu à l'appel !
Même si nous avons reçu le soutien financier et administratif des deux entreprises, iStatut et AuFondAGauche que nous tenons à remercier, il a fallu trouver un moyen de financer les ateliers culinaires que nous souhaitions organiser. Nous avons donc créé l'association "Globalcookoeurs et les enfants à table" (pour avoir un cadre légal et juridique) et nous avons lancé une collecte sur la plateforme de crowfunding KissKissBankBank. Il ne restait plus qu'à sensibiliser nos réseaux privé et professionnel, mais aussi des forums et sites de voyageurs pour réunir les fonds. On a même sollicité les média. Mais mise à part France Bleue Provence qui nous a accordé une interview, on n'a pas reçu beaucoup de soutien. Toutefois la collecte a abouti et nous avons partagé les 2000 euros récoltés entre les quatre associations.

Justement, comment s'est fait le choix des associations et particulièrement celui de Planète Enfants ?
Nous souhaitions aider des associations qui agissent sur le terrain. Le problème c'est qu'on est vite échaudé par ce qu'on lit sur les forums ou sites web concernant les problèmes de corruption dans les associations, surtout en Inde. Via un forum, nous avons rencontré une infirmière qui travaille pour "médecin du monde". Elle nous a indiqué six associations. C'est comme cela que nous sommes entrés en contact avec Planète Enfants. Après discussion avec Stéphanie Selle sur les difficultés rencontrées au Népal concernant la traite des humains et l'éducation, ainsi que sur les différents programmes à travers lesquels l'association mène des actions, nous avons eu envie d'agir au côté de cette association.

Comment avez-vous sensibilisé vos donateurs à la cause que défend Planète Enfants ?
Etant donné que le projet regroupait quatre associations, nous avons communiqué sur le projet dans sa globalité : un tour du monde responsable avec pour thème la cuisine au profit de quatre associations : "Zindagi" en Inde, "Planète Enfants" au Népal, "L'Ecole du Bayon" au Cambodge, et "Qosqo Maki" au Pérou.
Nous avons eu le sentiment que les donateurs potentiels souhaitaient une forme avant un fond. Cela semblait les rassurer. Ceci dit, afin qu'ils aient une vision plus fine de l'impact que pourraient avoir les actions menées sur place avec les associations, nous avons fait une présentation de chaque pays et des associations soutenues. Cela leur permettait de voir que nous allions agir aux côtés d'associations qui défendent l'éducation et qui luttent contre le commerce des êtres humains quel qu'il soit.

Comment s'est déroulée votre rencontre avec Planète Enfants sur place, au Népal ?
Nous sommes restés une semaine. Les premiers jours, nous avons fait connaissance avec l'équipe et avons préparé un déjeuner : tortilla, purée de pomme de terre/choux fleur, et poulet à la mangue/coco. Le repas a été apprécié et notre recette a été demandée par les Népalais.
Après avoir rencontré l'équipe de la maternelle, nous avons organisé deux journées avec mamans et enfants. Sur deux journées nous avons fait des crêpes et du pain perdu avec des groupes de mamans. Rien qu'à leurs sourires et aux nombreuses questions posées sur les recettes, nous pensons qu'elles ont passé un bon moment. La dégustation avec les enfants a été un réel plaisir et un moment inoubliable. L'équipe de Saathi nous a fait part de très bons retours : les mamans souhaiteraient partager d'autres ateliers de cuisine !
Après avoir visité l'atelier de formation en confection, les hommes de l'équipe nous ont préparé un superbe repas "made in Nepal", un régal ! Nous remercions toute l'équipe pour sa joie de vivre et sa motivation, Mary pour ses bons petits plats, Perrine pour son accueil, et Hai Ha le rayon de soleil.

Eh bien, la semaine a été dense ! Entre visite des programmes et ateliers de cuisine, il semble que la rencontre a été riche en échanges. Pensez-vous poursuivre un engagement auprès de Planète Enfants à votre retour en France ?
Je pense que oui ! Nous avons eu d'excellents contacts avec l'équipe de Paris et un accueil inoubliable au Népal. C'était une très belle rencontre. Nous ne savons pas encore quelle forme pourrait prendre un engagement auprès de Planète Enfants ! Comme ça, je pourrai dire que nous allons très certainement relayer l'information et les actions de l'association sur les réseaux sociaux, retourner en voyage dans quelques années au Népal et mettre en place de nouvelles actions, et pourquoi pas vous proposer mes services en communication !!


Margaux et Mathieu poursuivent leur voyage. Vous pouvez suivre leur aventure sur le site www.globalcookoeurs.org !
Quelques belles recettes vous y attendent !!

Vous devez vous enregistrer pour pouvoir laisser un commentaire. Rejoignez la communauté !