ENFANCE EN DANGER : Prévention à l’enfance des rues dans les zones urbaines et protection contre les violences

AddThis Social Bookmark Button

bidonville  manohara ktmPendant plus de 10 ans, Planète Enfants a travaillé auprès des enfants des rues du Népal. Malgré la présence de nombreuses structures pour leur venir en aide, le nombre d’enfants errants augmentent chaque année et particulièrement à Katmandou, la capitale du Népal. Son expérience au niveau de la réinsertion des enfants dans leur famille souvent vouée à l’échec  l’a amené à repenser son action de façon à intervenir avant que l’enfant se retrouve dans la rue.

Le programme « Enfance en danger » vise directement les mères du bidonville et leurs enfants. L’objectif est de créer une culture de responsabilité envers les enfants du bidonville pour ceux-ci n’aient pas le désir de fuir dans la rue. 

Lancé en 2008 dans le bidonville Manohara à Katmandou, il a été répliqué dans le bidonville de Paurakhi Basti début 2010.

Il se veut à la fois global et pragmatique : c’est pour cela que la protection des enfants passe aussi par l’aide aux mères les plus vulnérables. Il comprend la création de groupes de femmes et d'un club pour les enfants et adolescents de 10 à 15 ans et l'ouverture dans la communauté d'une maternelle pour les 2-5 ans.

Ses objectifs sont de renforcer les capacités des mères en situation difficile à travers des cours d'alphabétisation et un programme de sensibilisation aux droits de l'Homme et aux droits de l'Enfant ; de favoriser le développement d’un environnement protecteur pour l'enfant ; de guider les préados et adolescents par la création du club pour enfants et adolescents en leur offrant un lieu à eux, pour se détendre, se rencontrer  ou se cultiver et développer des liens de responsabilités des plus âgés vers les plus jeunes.
Et bien sûr pour les sensibiliser aux dangers et risques encourus à vivre dans la rue…

Découvrez le petit groupe de jeunes enfants ainsi que les éducatrices de Paurakhi Basti, au travers de ce petit film réalisé quelques mois après l'ouverture de la maternelle

Chiffres clés

Nombre de bénéficiaires :
- 40 enfants des maternelles par an
- 150 adolescents des clubs
- 200 femmes alphabétisées, 40 formées à la protection communautaire

Durée d’un programme : 18 mois
Nombre de projets mis en œuvre : 2
Nombre de personnes travaillant par projet : 10

Partenaire local  

Child Watabaran Centre Nepal est une organisation fondée en 2001 pour réhabiliter et réinsérer les enfants des rues. Elle possède des centres d’accueil, scolarise les enfants ou leur fait faire des formations professionnelles dans un objectif d’insertion socio-économique. Elle est membre de « l’Alliance pour les enfants des rues de Katmandou ». CWCN est le partenaire de Planète Enfants pour le programme de prévention à l’enfance des rues, dans les bidonvilles.

Impact du club de jeunes : témoignage

« Namaste ! Je m’appelle Nirjala, j’ai 13 ans et je vis à Paurakhi Basti avec ma maman depuis 4 ans. Avant, j’habitais à Dharan à l’Est du Népal. Je suis en classe 8 (ndlr, équivalent de la 4ème) au collège Gujeswori à Katmandou et j’aime beaucoup danser et lire des livres. Quand je serai plus grande, je voudrais être travailleuse sociale, comme ceux qui s’occupent du Club des jeunes et de la communauté. Ma maman, elle, est femme de ménage. Mon souhait le plus cher serait de gagner assez d’argent pour l’aider financièrement.

Généralement, je me réveille tôt le matin. Avant de partir à l’école, je prépare le thé pour ma maman et moi. Ensuite, je vais en cours de 6h à 11h du matin. Je rentre chez moi pour déjeuner puis je vais  au club des jeunes lire ou retrouver des amis. On discute et on s’amuse ensemble. Ma maman a une amie qui tient un salon de beauté, alors parfois, je vais là-bas pour regarder comment elle travaille et apprendre un petit peu le métier d’esthéticienne. En fin de journée, je retourne chez moi pour préparer le dîner et me couche tôt.

Au sein du club des jeunes, je participe à beaucoup d’activités. Par exemple, j’ai suivi des formations qui m’ont appris à gérer la colère, à avoir confiance en moi, à voir les choses de manière positive où à choisir mes fréquentations. J’ai aussi participé à la publication du journal des jeunes de la communauté et au quiz organisé par le club. »

Fiche technique

Localisation : zones urbaines défavorisées

Bénéficiaires : familles vulnérables, enfants de 3 à 6 ans et jeunes de 10 à 18 ans

Schéma d’intervention
Respect des droits de l'Enfant
- Création de clubs d'enfants pour les encadrer pendant leur temps libre
- Création de "comités de protection" pour repérer les cas de violence et apprendre à y faire face
- Ouverture de maternelles pour accueillir les 2/5 ans

Éducation et information des communautés vulnérables
- Mise en place de groupes de femmes, de classes d'alphabétisation et d'information sur la protection des enfants, les droits et les lois

Amélioration des conditions de vie
- Activités génératrices de revenus                           
- Groupes d'épargne                           
- Formations professionnelles pour des adolescents (15 à 18 ans)  

Réinsertion des victimes
- Soutien légal pour l'accès des victimes à la justice             
- Assistance aux anciennes victimes de traite et de violence

 

Vous devez vous enregistrer pour pouvoir laisser un commentaire. Rejoignez la communauté !